Intérim : accord de branche sur la sécurité

travail-temporaireVers un accord de branche dans le secteur de l’interim

Les syndicats et l’organisation syndicale de la branche s’organise

Un accord sur la sécurité et la santé au travail est en cours entre quatre syndicats et l’organisation patronale de la branche Prism’Emploi.

Les organisations syndicales revendiquaient depuis longtemps des améliorations sur les conditions de travail dans ce secteur.

C’est pourquoi, une campagne de sensibilisation appelée « URGENT ! INTÉRIMAIRES EN DANGER » avait été lancée. Elle dénonçait les quelques 40 000 accidents du travail chaque année, occasionnant une soixantaine de morts ! La fréquence des accidents du travail est beaucoup plus élevée dans ce secteur que dans l’ensemble de la population salariée.

Quelles sont les revendications ?

Les principales avancées portent sur le renforcement du rôle des salariés permanents et le référentiel de compétences sur la sécurité.

Pour cela, il est prévu la mise en place d’une médecine du travail de branche. Mais également la création de session de formation à la sécurité en fonction des métiers.

D’autre part, et point important,  il faudra la reconnaissance des accidents du travail et des maladies professionnelles et le « principe d’un parcours de reclassement ». Ainsi les CHSCT des entreprises de travail temporaire, ne pourraient plus se décharger des salariés intérimaires.

L’accord final doit être soumis à signatures sous peu.

 

Découvrez WinLassie et ses solutions santé & sécurité au travail