Parole d’Expert – Le Risque Chimique

Joël FERRUS, directeur de l'activité EHS Management de la société AECOM France, nous parle du Risque Chimique en Entreprise.

Joël FERRUS, nous explique le Risque Chimique en entreprise

Découvrez les autres interviews Parole d’Expert

 

Quelles sont les obligations des entreprises envers le risque chimique ?

« La première des obligations c’est d’identifier le risque chimique auxquels sont soumis les employés qui sont amenés à manipuler ou être en présence de produits chimiques. La difficulté étant que des produits chimiques ont des risques ou des natures de risques relativement différents voire multiples.
Un produit chimique peut être à la fois un acide, un produit cancérigène, un produit qui affecte le développement du fœtus, donc les risques sont multiples pour un même produit.

À travers la collecte des Fiches de Données Sécurité (FDS), établis par les producteurs ou les importateurs de ces produits, d’identifier les risques qui sont générés par ces produits.

Ensuite à travers des analyses de risques, identifier les personnes exposées, et le niveau d’exposition qui est la conjonction du risque présenté par le produit et la façon dont le produit est manipulé sur le site industriel, en prenant en compte les protections collectives et individuelles.
Enfin, la dernière des obligations est la protection des employés pour réduire ce risque dans la mesure de ce qui est techniquement possible, et toujours dans le respect de la santé et la sécurité des employés. »

 

Cette gestion du risque chimique est-elle contraignante ?

« La gestion du risque chimique est relativement contraignante et complexe. On doit se poser beaucoup de questions; savoir si on est exposé au produit A tout seul. Dans ce cas, on peut savoir les risques que cela représente. Si l’on est exposé au produit B,  ou  alors en même temps aux produits A & B. Dans ce cas on est plus dans le flou. C’est un sujet sur lequel il faut rester prudent.
Les produits chimiques ont une variété de risques, et chacun de ces risques nécessite des mesures de prévention distincts.
Autre point important, la multiplicité des produits chimiques. Il n’est pas rare de trouver des centaines de produits qui sont utilisés sur un même site.
Par exemple, un service maintenance est amené à utiliser des produits type colle, ou ceux utilisés dans le procédé. Tout cela peut amener à des quantités assez importantes de produits chimiques sur un même site.
Une des difficultés du risque chimique c’est l’évolution de la connaissance des risques. On est obligés de manière permanente s’assurer d’avoir des FDS à jour.
Les études lancées par le règlement européen REACH a pour but de s’assurer d’une meilleure connaissance des risques sur ces produits.
Sur le sujet des produits chimiques rien n’est jamais acquis.
Il faut chaque année, notamment dans le cadre du document unique se poser la question des risques sur chacun des produits chimiques. »

 

Les conséquences d’un mauvais suivi ?

« Le niveau d’exposition du personnel qui peut générer des maladies professionnelles voire des décès. Si les mesures de prévention ne sont pas adaptées , les conséquences sur la santé des employés sont courues d’avance.
La punition peut-être le non-respect de la réglementation à travers une visite de l’inspection du travail sur le suivi des travailleurs exposés aux produits cancérigènes.
Les impacts ne peuvent pas être limités à l’entreprise elle-même et peuvent s’étendre au voisinage de l’entreprise par rejets atmosphériques.
Les riverains peuvent souffrir de l’exposition si le risque n’a pas été pris en compte dans le volet sanitaire de l’étude d’impact du site. »

 

Des situations à risque peuvent-elles être évitées grâce aux moyens de prévention ?

« Les industriels de manière générale ont le souci de protection de leurs salariés. Souvent, la méconnaissance du risque fait que les moyens de protection adéquats n’ont pas été mis en oeuvre. »

Que préconisez-vous aux entreprises qui souhaitent améliorer leur gestion quotidienne ?

« L’identification des produits et un bon suivi des produits est la meilleure des préconisations pour prévenir le risque chimique.
Tenir à jour la liste des produits chimiques est une gageure pour les entreprises.
C’est la base de l’information qui va alimenter l’analyse de risque pour mettre en place les moyens nécessaires pour assurer la sécurité du personnel.
Cela permet aussi répondre aux obligations réglementaires pour des produits qui nécessitent des mesures d’exposition et l’établissement des fiches d’exposition.

Il est essentiel d’avoir une gestion rigoureuse et pérenne dans le temps.

Si un employé développe une maladie et qu’il souhaite la caractériser comme maladie professionnelle, il faut que son employeur ou ex-employeur puisse démontrer via les fiches d’exposition produites que cette personne a été exposée à ce produit de manière conforme aux réglementations en vigueur de l’époque. Il faut une rigueur dans la gestion. Les postes HSE et les données doivent être transmissibles, c’est crucial. La gestion à long terme permet à l’employeur de pouvoir faire le chemin inverse et montrer qu’il avait rempli ses obligations. »

 

Découvrez le module Risque Chimique